Chretienne

Assomption: église polonaise de Paris

Visite virtuelle en préparation

 

Située dans le premier arrondissement de Paris, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption est désormais l’église polonaise de Paris. Elle se trouve à l’angle de la rue Saint-Honoré et de la rue Cambon.
Cliquez sur l’image pour acceder a la visite
Click the image to start virtual tour


La rue Saint-Honoré, près des Halles et du Palais-Royal, a toujours été l’une des plus riches de la capitale et l’on y trouvait de nombreux et riches marchands, notamment au Moyen Âge : commerces de draperie, de mercerie, de bonneterie et orfèvrerie côtoyaient des magistrats renommés.
On y trouvait également de nombreux vieux monuments comme l’Oratoire, le Palais-Royal, l’église Saint-Roch, ou encore l’église Saint-Honoré. Ainsi que le club des Jacobins, lors de la Révolution et l’ancienne maison de Robespierre.

L’ancien couvent de la communauté religieuse des filles de l’Assomption fut établi par le cardinal François de La Rochefoucauld en 1632. Au début, les religieuses n’eurent qu’une toute petite chapelle puis l’église étant toutefois un business remarquablement lucratif, elles acquirent un hôtel voisin.

Alexandrine d’Etoiles, la fille de Madame de Pompadour y fut élevée.

Charles Erard, qui était le directeur de l’Académie Française de Rome et l’architecte de Louis XIV, en fournit les plans. Le batiment, fut béni le 14 août 1676 par l’archevêque de Bourges.

Il demeure encore de cette époque l’ancienne chapelle. La façade comprend un péristyle avec six colonnes corinthiennes surmonté d’un fronton triangulaire.

On compare souvent cette façade à celle de la Sorbonne, alors que la construction de l’Université est antérieure. Sa rotonde a un diamètre de 24 m et comprend de simples pilastres à l’intérieur. Elle est surmontée d’une coupole comprenant huit baies et des niches à statue.

La congrégation Notre-Dame-de-l’Assomption fut supprimée lors de la Révolution en 1790 comme beaucoup d’ordres ecclésiastiques. Le couvent et l’église Notre-Dame-de-l’Assomption devinrent propriétés nationales.

Napoléon décida que cette église serait la paroisse du 1er arrondissement, en remplacement de l’église de la Madeleine. À côté du maître-autel, une plaque de table en marbre noir fut gravée avec cette inscription en 1830 : « Ici est déposé le cœur de Monseigneur Jean-François Hyacinthe Feutrier, évêque de Beauvais, Pair de France, Ministre des Affaires ecclésiastiques, ancien curé de La Madeleine, décédé à Paris, le 26 juin, à l’âge de 45 ans ; sa mémoire sera toujours en bénédiction ».

Après l’achèvement de l’église de la Madeleine, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption fut désertée et fermée en 1884.
Désormais, elle accueille la paroisse polonaise de Paris, les Parisiens d’origine polonaise étant suffisamment nombreux pour avoir leur lieu de culte.

On peut la visiter en permanence de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 19 h tous les jours et assister aux offices.

Retrouvez nos dernières réalisations en cliquant sur ce texte.


Agrandir le plan

Be Sociable, Share!

Post to Twitter